2011 – CARO EMERALD – Deleted scenes from the cutting room floor

Bon, suite à deux albums pas nécessairement youpitralala (Melissmell et Flow pour les deux du fond qui ne suivent pas. Quoique des fois, ceux du devant ne suivent pas non plus mais ils ont l’apparence qui jouent en leur faveur), je vous propose un petit voyage qui devrait vous agiter les zygomatiques et vous donner envie de vous vous tortiller sur votre chaise

Testé et approuvé !
Car si le plat-pays qui est le leur n’aime pas voir un ami pleurer, il aime danser, et pas seulement lors des soirées disco des campings des gorges de l’Ardèche !
Et on commence en fanfare, enfin plutôt avec « That man » et son swing endiablé. On continue plus groovy avec « Just one Dance » avant de se retrouver un peu plus loin avec un « Back it up » très dansant et scratchy. Et oui, sachez que la miss Caro a fait plus fort dans son pays que Mickael Jackson et son « Thriller » nous enseigne wikikimachin. 

Avant nous avions donc :

Avec un ciel si bas qu’un canal s’est perdu
Avec un ciel si bas qu’il fait l’humilité
Avec un ciel si gris qu’un canal s’est pendu
Avec un ciel si gris qu’il faut lui pardonner
Avec le vent du nord qui vient s’écarteler
Avec le vent du nord écoutez-le craquer
Le plat pays qui est le mien

Maintenant on a :

Slam that bass and make it sing
Give those strings that rip ‘n zing
You know zactly what I came here for
Back it up and do it again

Finalement, ça doit remonter le moral les gorges de l’Ardèche !