Le grillon

, par  Paul Jeanzé

C’est un café parisien
Tout de jaune habillé
Une petite table en formica
Et deux chaises timides
Qui regardent leurs pieds

Au mur d’antiques publicités
Une dizaine de vieilles boîtes sagement alignées

Au comptoir
Dessus derrière
Le tintement des tasses à café

Et puis il y a toi
Et le son de ta voix
Qui s’échappe d’un vieux transistor

Un café allongé
Un croissant
Ça fait six s’il vous plaît !
Au revoir et bonne journée !

Janvier 2015