À moi seul

, par  Paul Jeanzé

Je ne crois pas au bonheur
Mais je sais où il se cache
Alors tous les matins je le salue en passant devant sa demeure
Et c’est à moi seul qu’il sourit