L’éclaircie

jeudi 31 décembre 2015
par  Paul Jeanzé
popularité : 92%

Il me semble apercevoir
Crevant l’atmosphère
Un rayon une lueur
Une éclaircie qui affleure

Au milieu des souffleurs de feuilles
Et de leurs moteurs tonitruants
Que reste-t-il du balai des cantonniers d’antan ?

Le ciel se déchire
Le noir et le gris curieusement se mélangent
Blanc cotonneux de milliers de nuages
Bleu très pâle qui se révèle à mon regard

Au sol
Des feuilles encor vertes
Des feuilles déjà brunes
Recouvrent le chemin
Je foule en douceur ce tapis végétal
Oublié des souffleurs

La couche est épaisse
Elle craque sous mes pieds

L’enfant n’a pas oublié
Les sons de la nature qui apaisait son cœur
Quand il filait se cacher
Sous le chêne de la cour de l’école
Loin des écoliers moqueurs
De le voir si souvent solitaire
Dans un coin reculé du préau


Brèves

17 janvier - Panne des sens (suite et fin)

La deuxième fournée des poézies de l’année 2022 est en ligne.

1er août 2022 - Panne des sens

Le premier volet des poézies de l’année 2022 a fait son apparition sur le site. La forme des (...)

26 mai 2022 - Sur les bords de l’Yvette (vidéo)

À l’aide de photographies prises en octobre 2021 près de mon domicile et de l’accordéon de Jean (...)