Monologue du soir

, par  Paul Jeanzé

Merci lecteur fidèle
D’avoir patiemment attendu la suite
Et la fin de ce recueil de poèmes
Pardonne-moi les chemins de traverse
Que je t’ai fait emprunter
Parfois le chemin est long pour découvrir
Ne serait-ce qu’une once de vérité