Cinquième jour

mardi 1er avril 2014
par  Paul Jeanzé
popularité : 25%

« — wwwwwwwwwwww
— Monsieur Z ?
— wwwwwwwwwwww »

Car effectivement, Monsieur Z ne fait pas zzzzzzzzz quand il dort, il fait wwwwwwwww, ce qui est beaucoup plus fatigant. Pardon ? Oh ! Ne vous inquiétez pas pour moi, je ne vais pas rester longtemps. L’effet de style est maintenant presque terminé, je vais filer aussitôt ce petit passage achevé ! Pardon ? Vous dites que ma vie est en danger ? Mais enfin, voyons, de quoi parlez-vous ? Je suis simplement un aparté au milieu d’un dialogue de papier. Je n’ai rien de vivant enfin ! Quelle imagination ces lecteurs vraiment ! À se demander pourquoi ils ont besoin de lire…

« — Monsieur Z ! Oh ! Monsieur Z !
— Wwwwwxyz Z ! Oui ? C’est moi ! … Pardon, Madame Fusin‑Dumerg, mais cette nuit j’ai dormi debout dans un coin de votre bureau ! Enfin j’ai essayé, parce qu’avec tous ces papillons…
— Ah ! Je suis rassuré alors. J’avais peur que vous vous fussiez envolé !
— Cela m’aurait été difficile, les oiseaux n’ont été créés qu’aujourd’hui. Enfin le cinquième jour voulais-je dire !
— Nous voilà donc revenus dans les rails de l’histoire, Monsieur Z.
— À ce propos, Madame Fusin-Dumerg…
— N’y voyez rien de plus qu’une simple métaphore…
— Dommage… Dites-moi, Madame Fusin-Dumerg, les chauves-souris… elles aussi n’ont été créées que le cinquième jour ?
— Hé bien… Certainement, Monsieur Z, certainement… mais pourquoi donc cette étrange question ?
— Pour rien, Madame Fusin-Dumerg, pour rien, c’était juste un aparté…
— Mon cher Monsieur Z, je vous propose d’arrêter dès maintenant notre rendez-vous du jour, vous me semblez complètement hors de ces lignes !
— Vous avez raison, Madame Fusin-Dumerg. Il est vrai que je ne me sens pas très bien en ce moment, j’ai l’impression de ne plus rien maîtriser et de me retrouver à agir au jour le jour… »

J’ai longuement hésité avant de ne pas faire s’envoler Monsieur Z par la fenêtre. Mais j’ai préféré m’abstenir, de peur d’avoir toutes les peines du monde à le retrouver au milieu de contrées lointaines et brumeuses. Enfin, vous me direz qu’on a vu pire. Bon, j’arrête là. Il faut vraiment que je me trouve un autre narrateur, ces petits morceaux de texte à ajouter au milieu des dialogues, ce n’est vraiment pas mon truc.


Navigation

Articles de la rubrique

Annonces

Des Poézies qui repartent dans le bon sens

Dimanche 16 juin 2024

Nous voici arrivés au mois de juin et je m’apprête à prendre mes quartiers d’été dans un lieu calme où j’espère ne pas retrouver une forme olympique. Sans doute ne serai-je pas le seul à me retrouver à contresens ; si vous deviez vous sentir dans un état d’esprit similaire, je vous invite à lire les poézies de ce début d’année 2024.

Bien à vous,
Paul Jeanzé


Brèves

29 mai 2023 - Mise à jour du site

Mise à jour du site : passage de Spip 4.1.9 à 4.2.2 et de Sarka-spip 4.0.1 à 4.1.0 (Merci à (…)