Poésie de comptoir

lundi 31 décembre 2018
par  Paul Jeanzé
popularité : 89%

Le coude monte et puis descend
Le verre se vide lentement
Le coude monte et puis descend
Regard vitreux besoin pressant
Le verre est vide maintenant

Patron !

Le coude monte et puis descend
Le coude monte et puis descend
Le verre se vide rapidement

Patron !

Le liquide monte et puis descend
Le liquide tombe et se répand
Le verre à pied roule lentement
Vers la sortie en titubant

Le bar est vide maintenant


Brèves

1er août - Panne des sens

Le premier volet des poézies de l’année 2022 a fait son apparition sur le site. La forme des (...)

26 mai - Sur les bords de l’Yvette (vidéo)

À l’aide de photographies prises en octobre 2021 près de mon domicile et de l’accordéon de Jean (...)