Pauvre petit guignol (Stances de l’orphelin)

lundi 1er août 2022
par  Paul Jeanzé
popularité : 91%

À vos appels en absence
À vos messages incessants
Je n’ai rien d’autre à offrir que le silence
 
Que pourrais-je ajouter
Qui n’a pas été dit
Vous avez reçu ma souffrance
Je n’ai eu en retour
Qu’un sourire de complaisance
 
Je vous ai offert ma vie
Mais vous vouliez ma mort
 
J’ai eu des enfants
Vous me les avez pris
Il y a longtemps que je n’ai pas eu de leurs nouvelles
 
Derrière la vitre
J’entends parfois les rires du petit garçon que je ne suis plus
Et de tous les autres enfants perdus
 
Assis sur le banc au fond du parc
C’est la sortie de l’école
J’ai un vieux cartable qui repose à mes pieds
Et toujours les rires des enfants
Ils sont heureux les enfants
Je n’ai jamais été un enfant
 
Parfois j’aimerais bien retourner à l’école
Mais je préfère rester caché derrière le rideau de ce petit chapiteau
Qui héberge les aventures de Guignol

Brèves

1er août - Panne des sens

Le premier volet des poézies de l’année 2022 a fait son apparition sur le site. La forme des (...)

26 mai - Sur les bords de l’Yvette (vidéo)

À l’aide de photographies prises en octobre 2021 près de mon domicile et de l’accordéon de Jean (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 21 septembre 2022

Publication

616 Articles
Aucun album photo
4 Brèves
7 Sites Web
1 Auteur

Visites

7 aujourd’hui
48 hier
11138 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté