Le chemin de l’homme

« Commencer par soi, mais non finir par soi ; se prendre pour point de départ, mais non pour but ; se connaître, mais non se préoccuper de soi. »

La doctrine hassidique enseigne que l’on atteint la sagesse non en se détachant du monde, mais en s’en imprégnant profondément pour mieux le comprendre. Rendant accessible une pensée profonde et complexe, Martin Buber pose ici les fondements de cette doctrine, apparue au milieu du XVIIIe siècle. Considéré par Hermann Hesse comme un « présent précieux et inépuisable », Le chemin de l’homme décrit le parcours spirituel que chacun effectue vers les autres et vers Dieu.


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 26 décembre 2021
par  Paul Jeanzé

Retour sur soi-même

Dénoncé calomnieusement aux autorités par l’un des chefs des mitnagdim qui réprouvaient sa doctrine et sa voie, Rabbi Shnéour Zalman, le Rav de Russie, avait été incarcéré à Saint-Pétersbourg et attendait sa comparution devant le tribunal, lorsqu’un jour le capitaine de la gendarmerie pénétra dans sa (...)

dimanche 26 décembre 2021
par  Paul Jeanzé

Le chemin particulier

Rabbi Baer de Radoshitz suppliait une fois son Maître, le « Voyant » de Lublin : « Indiquez-moi un chemin universel du service de Dieu ! » Le Tsaddik répondit : « Il n’est pas possible de dire à l’homme quel chemin il doit suivre. Car voici un chemin du service de Dieu, et c’est l’étude de la loi ; et (...)

dimanche 26 décembre 2021
par  Paul Jeanzé

Détermination

Un Hassid du "Voyant de Lublin" avait, une fois, entrepris le jeûne d’un Sabbath à l’autre. Et voilà que, dans l’après-midi du vendredi, il fut pris soudain d’une soif si cruelle qu’il crut en mourir. Apercevant une fontaine, il y alla dans l’intention de boire. Mais il se ravisa aussitôt, songeant que (...)

dimanche 26 décembre 2021
par  Paul Jeanzé

Commencer par soi-même

Quelques Éminences d’Israël se trouvaient, une fois, être les hôtes de Rabbi Yitzhak de Worki. La conversation vint à tomber sur l’efficacité d’un serviteur honnête pour la conduite de la maison : « Tout va bien, disaient-ils, quand on a un bon serviteur, comme le montre le cas de Joseph, entre les mains (...)

dimanche 26 décembre 2021
par  Paul Jeanzé

Ne pas se préoccuper de soi

Après avoir marié son fils à la fille de Rabbi Eliezer, Rabbi Haïm de Tsans se présenta chez le père de la mariée, le lendemain du jour des noces : « Nous voici devenus parents, lui dit-il, et vous m’êtes désormais si proche que je peux bien vous dire ce qui met mon cœur au supplice. Voyez : mes cheveux (...)

dimanche 26 décembre 2021
par  Paul Jeanzé

Là où l’on se trouve

Rabbi Bounam avait coutume de raconter aux jeunes gens qui venaient chez lui pour la première fois l’histoire d’Eisik Ben Yékel de Cracovie. Après de longues années de la pire misère, qui n’avaient cependant point entamé sa confiance en Dieu, celui-ci reçut en rêve l’ordre de se rendre à Prague pour (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 2 juillet 2022

Publication

600 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
7 Sites Web
1 Auteur

Visites

15 aujourd’hui
21 hier
7767 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés