Poésie de comptoir

, par  Paul Jeanzé

Le coude monte et puis descend
Le verre se vide lentement
Le coude monte et puis descend
Regard vitreux besoin pressant
Le verre est vide maintenant

Patron !

Le coude monte et puis descend
Le coude monte et puis descend
Le verre se vide rapidement

Patron !

Le liquide monte et puis descend
Le liquide tombe et se répand
Le verre à pied roule lentement
Vers la sortie en titubant

Le bar est vide maintenant