Dernière rentrée

, par  Paul Jeanzé

À la mémoire de Gaby

Il fut un temps où je détestais la rentrée
Le lourd cartable qui me lacérait les épaules
Mes camarades insouciants qui profitaient du temps présent
Et les professeurs qui ne juraient que par le passé composé

Le ciel était bleu azur
Le soleil de septembre réchauffait sobrement
La petite troupe qui avançait à pas lents
Hier, j’ai accompagné un ami au cimetière

Le long des allées muettes
Les platanes déjà effeuillaient leur frondaison
Des feuilles glissaient sur le marbre de quelque prétentieux cénotaphe
Hier, j’ai accompagné un ami au cimetière

Quelques mots
Beaucoup de silence et de recueillement
Le retour de l’homme à la poussière se passe de tout commentaire
Hier, j’ai accompagné un ami au cimetière

De furtives poignées de main
Un bref salut à l’assemblée
Et je remontais songeur la paisible allée
Hier, j’ai accompagné un ami au cimetière

Aujourd’hui le temps n’a pas changé
Le soleil de septembre réchauffe sobrement
Les enfants qui partent à l’école en riant
Quel temps fera-t-il le jour de mon enterrement ?