Chant de bataille 2

, par  Paul Jeanzé

Je fus un joli champ autrefois
Un tout petit pré amoureusement cultivé

Hélas…

Me voici aujourd’hui sans défense
Quand les corbeaux fondent sur moi
Pour me plumer
Me labourer
Me balafrer
Me déchiqueter
Me lacérer
Me scarifier

Mon sang pourtant fut pur je crois
Il abreuvait hier encor
Mes plaies mes bosses et mes sillons

Hélas…

Mon protecteur
L’agriculteur
Est parti faire dans un salon
Une sorte de révolution
Révolution industrielle
Voilà son nom
Une maladie tellement mortelle
Que sous la terre va étouffer
La graine de cette petite chanson