Poètes d’hier, poète aujourd’hui

, par  Paul Jeanzé

Je suis triste mes fidèles compagnons
Je dois vous quitter
Pour enfin creuser mon propre sillon

Je n’oublierai pas de repasser vous voir
Et au détour d’une page
De lire vos lettres qui me suivront pendant mon voyage

J’irai seul à présent
Avec mes propres phrases maladroites
Conscient de ma fragilité
J’irai seul et fou
J’irai seul et heureux
Te chercher mon amour
Avec mes mots
À demi-mot
Je serai ton amant
Un amant solitaire
Qui rêve d’être deux

Je supporterai les sarcasmes
De l’intelligence bien ordonnée
Celle qui raille aisément
La modeste et naïve simplicité

Je supporterai les crachats
Des rationnels qui se rassurent
De savoir un jour la veille
De quel lendemain ils augurent