Écriture et cheminement

, par  Paul Jeanzé

J’aurais voulu vous parler de cette conversion, reprendre les faits un par un, trouver un cheminement logique et évident. Mais je me rends bien compte que je suis en train d’échouer. Je me rends bien compte qu’il est impossible de faire passer un cheminement intérieur sous la forme d’un roman, d’une nouvelle, d’un récit. D’autant plus impossible que ce dialogue avec moi-même n’aurait pas été possible sans les personnes qui m’ont pourtant entouré pendant tout ce temps. Où sont-elles ? Pourquoi ne sont-elles pas là ? Pourquoi les avoir oubliées ? Les avais-je vraiment oubliées ? Il est déjà tellement difficile de parler de soi. Alors des autres…
Alors une nouvelle fois, vaincu, je pose la plume.
Alors, encore une fois, déçu, je tourne la page.

Navigation