Grain de sable

, par  Paul Jeanzé

Il aura suffi d’un grain de sable
Un unique petit grain de sable
Et tout s’était arrêté
Les bateaux étaient restés au port
Ceux qui étaient sortis jamais ne revinrent
Aujourd’hui encore nul ne sait ce qu’ils sont devenus
Mais quelle importance puisque la mer elle-même s’était retirée
À jamais
Pour l’éternité