Exercice de géométrie variable

, par  Paul Jeanzé

Sur une route parallèle
Je croisais un triangle
Isocèle ! qu’il me dit…

Je prenais opportunément la tangente
Quand deux larrons déboulèrent de leur côté
« Nous sommes nés égaux en droite ! »
Déclamèrent-ils d’une seule voix

La base avait parlé
Elle souhaitait me rallier à sa cause
Sans me demander mon avis
Sans savoir si j’étais de même longueur qu’eux
Quelles manières outrageusement équilatérales !

Un rapide coup d’œil euclidien
À senestre et à dextre
Et je partais dans le sens inverse trigonométrique
Espérant retrouver ma tangente

Malheureusement mon sens de la désorientation
M’envoya sur une autre droite qui partait à l’envers

Voici donc comment je me retrouvai dans un funiculaire perpendiculaire qui s’accrochait à deux routes parallèles

En route vers des sommets infinis !

C’est sans doute un peu plus loin
Mais j’aime bien trop ma liberté…

Adieu Monde absurde adieu !