Vers la place du marché

, par  Paul Jeanzé

Une gare en chantier
Rue des États généraux
Immeubles défraîchis
Kebab et spécialités corses
Le palais de Marrakech

Des piétons couleur marron foncé
Et une femme voilée
Avancent le long d’une large avenue réservée à la circulation
Des bus, des voitures
Des moteurs en tout genre
Quelques cyclistes inconscients

Et enfin la place du marché
Ses odeurs
Ses marchands
Ses chalands
Tout est là bien présent
Comme au bon vieux temps

Un peu plus loin une rue calme
Des maisons dans la ville
Une cour intérieure
Et une salle d’attente
Sur la table, un livre de René Char

L’attente est finie
Je retourne vers la gare en coupant l’avenue à travers rues
Au fond d’une impasse, un vieux bouquiniste
Sur le quai de la gare, une vague de touristes japonais

Toute cette mosaïque hétéroclite…
Comment cela allait-il pouvoir se terminer ?