ROMANS ET NOUVELLES

Monsieur Z (2014)

Si je devais rassurer le lecteur qui entreprend la lecteur de ce récit, je lui dirais qu’il m’arrive encore, alors que j’en suis l’auteur, de me perdre dans les méandres du texte. Rien de plus normal puisque Monsieur Z vous invite à découvrir le processus de la création vu de l’intérieur. Pour l’écrire simplement, imaginez-vous dans la tête d’un individu X (ou Z) qui découvre sa passion pour l’écriture et qui essaye tant bien que mal de la mettre par écrit.

Monsieur Z est l’histoire d’un homme qui découvre l’écriture. De cette découverte, il tentera d’en faire le récit. Tour à tour, il effleurera son cheminement spirituel ; insistera sur son amour pour la littérature française ; puisera, de façon douloureuse parfois mais toujours avec beaucoup de tendresse, dans ses souvenirs et son imagination. C’est ainsi que Monsieur Z commence par des textes courts et quelques poèmes, avant de se conclure par une salvatrice séance chez le psychiatre. Monsieur Z, c’est un peu l’histoire d’un chaos bien ordonné.


La bête à concours (2015)

Je m’appelle Jean-Wilfrid Berthelot et je suis né le 10 novembre 1970 dans un petit village de l’ouest de la France. Au cours du mois de juin 2014, je terminais mon premier livre que j’intitulais « Monsieur Z ».

Je crois que cette phrase est la seule chose qui soit incontestable dans l’ensemble du texte. Pour le reste, tout n’est que pure imagination, absurdité, mensonge, illusion, et même manipulation. Mais qu’importe ! L’important n’est-il pas que le lecteur croit à ce qu’il lit ?


Un Juif (2017)

Je me demande parfois si le Monde ne parle pas de moi un peu trop souvent : quand je m’asphyxie avec du gaz, quand je brûle à petit feu, et encore très récemment, quand je meurs bêtement en allant faire mes courses à l’épicerie du coin. Et pourtant, le Monde me connaît-il vraiment ?


Mauvaises nouvelles (2019)

Ce recueil est composé de quatorze petites histoires dans lesquelles on pourra suivra un homme qui perd brutalement son emploi (une bien mauvaise nouvelle) ; un peu plus loin, un jeune homme trouve sa voie en apportant son aide aux personnes âgées (Crépuscule). Dans Charité bien ordonnée ou encore Tempête intérieure, on suivra le parcours d’individus que la vie n’aura pas épargné. Ici, un vieux monsieur trouve enfin le repos à l’approche de la mort (Au bout du chemin). Parfois, il arrive que l’absurde et l’ironie s’invitent dans les pages de ces Mauvaises Nouvelles : Dans un fameux swing au final pour le moins percutant ; ou encore L’agent immobilier, texte dans lequel le destin éprouve un malin plaisir à utiliser l’homme comme un misérable pantin. Afin de tenter d’apporter un peu d’originalité à l’ensemble, l’anniversaire clôt ce recueil à l’aide d’un petit coup de théâtre.