Il n’y a plus de saisons

, par  Paul Jeanzé

De l’hiver, du printemps, même de tous ses tourments
L’homme gardera en lui un souvenir ému
Aux confins de l’automne, l’été a disparu
Les saisons sont parties vers des cieux plus cléments

Hélas ma bonne amie
Il n’y a plus de saisons
La pluie
Le vent
Le soleil et la neige
Le brouillard sans rien y voir
La rosée sans la toile d’araignée
Tout arrive brusquement

Oui, ma bonne amie
Tout fout le temps
Il y a beau temps
Que le sale temps
Omniprésent
Et en tout temps
Il y a la pluie
Et en même temps
Il y a la pluie
Et en même temps
Il y a la pluie
Et en même temps
Il y a la pluie
La pluie…

Tiens ! un rayon de soleil !
Oh ! un arc-en-ciel !
Il était temps…