Du pain, un oiseau, et quelques miettes

, par  Paul Jeanzé

J’ai mis de l’eau dans mon encre
Et évité la marée noire

J’ai mis de l’eau dans mon ventre
Et ressassé mes idées noires

J’ai posé du pain sur la planche
Et mis les miettes dans un tiroir

J’ai sifflé l’oiseau sur la branche
Qui chantait dans la douceur du soir

L’encre a séché
L’eau s’est évaporée
Le pain est rassis
L’oiseau est parti
La journée est finie
Place à la nuit
Demain on pourra recommencer