Maçonnerie végétale

, par  Paul Jeanzé

Dans une maison laissée à l’abandon
La végétation est chargée de la reconstruction

Sur le toit elle n’a pas chaumé
Et des lézardes sur les murs
Le lierre s’en est déjà chargé
Au sol la mousse a adouci un revêtement trop dur

Baies sauvages et autres groseilles
Se sont emparées de la cuisine
Invasion saluée par des chants d’oiseaux
Au festin invités

Des marches d’un escalier vermoulu
S’échappe le tronc d’un jeune châtaignier
Il sera emprunté tard ce soir par l’écureuil fourbu
Avant d’aller se coucher