Prise de conscience 2

, par  Paul Jeanzé

Je rentre de la ville nouvelle
Là où j’avais retrouvé de vieilles connaissances
Et une voiture en feu dans une ruelle
Avec une désagréable odeur d’essence

Il est temps pour moi de prendre l’air
C’est l’automne
Au sol les feuilles ont perdu leur vert
Jamais je n’ai trouvé cette saison monotone

Fuir le bruit assourdissant des souffleurs
Aller à la rencontre du précieux silence
Écouter religieusement la nature
Retrouver l’inspiration les mots les sons les oiseaux
Et toutes les plus belles choses de la Terre