La chanson de Roland

, par  Paul Jeanzé

Turold m’appelle Roland
Et j’ai un corps au pied
Au pied d’un Olivier
Qui siffle entre ses dents :
On va s’faire piétiner
Pourquoi as-tu soufflé
Trop tard de l’olifant ?

Navigation